Invisibilité des femmes

Certaines d’entre nous sont sûrement touchées, d’autres ont des personnes touchées parmi leurs proches. Solidarité avec toutes, nous nous retrouverons.
Nous sommes en période d’arrêt, d’attente, d’observation, de suppositions…
A quoi ressemble l’espace public à un moment où seul l’espace privé est réellement autorisé ? Les femmes disparaissent, plus invisibles que jamais. Les hommes gèrent les courses et les foyers, prennent leur temps dehors, se rencontrent, pendant que les mères ont à faire face, seules, à la maison, à des enfants confinés, parfois en réelle souffrance dans un environnement trop petit. La rue est choquante pour qui l’observe.
La situation actuelle ne fait que renforcer les inégalités que nous dénonçons. Elle favorise les rapports violents dans le couple, la famille.
Notre « place aux femmes » doit être dite encore plus fort.
Les terrasses ne sont pas pour demain.
Mais nous les espérons et nous aurons beaucoup à échanger.

Pourquoi la labellisation des cafés ?

Notre collectif place aux femmes est engagé dans la recherche de la mixité partout où les femmes ne trouvent pas toujours leur place dans l’espace public.

Les cafés, nombreux dans notre ville de tradition ouvrière et cosmopolite, sont des lieux de rencontre, de convivialité. Nous voulons en profiter aussi et nous y sentir bien.

C’est pourquoi, depuis 2013, nous labellisons les cafés qui sont conscients de cette nécessité et la favorisent.

Ils signent alors une charte et deviennent ainsi avec nous des militants de la mixité.

> Voir la liste des cafés labellisés

 

le label de place aux femmes