UN MOIS DE JUIN MENÉ TAMBOUR BATTANT

collage-juin2016_2

Samedi 4 juin : pour bien commencer le mois, plusieurs membres du collectif étaient présentes pour distribuer des tracts à la Fête de la ville et des associations d’Aubervilliers. Banderole étendue au-dessus d’un banc et verres de vin : il n’en fallait pas plus pour recréer cette atmosphère de café qui nous est chère ! Nous avons distribué à cette occasion toutes nos affichettes annonçant notre fête d’anniversaire du 18 juin : rupture de stock, il a fallu en réimprimer !

Mardi 12 juin, match Portugal-Islande (Euro 2016 de football) : après notre réunion au Pile ou Face, plusieurs femmes du collectif sont restées pour regarder le match, dont les belles actions et nombreux retournements de situation ont ravi nos passionnées de football ! Car certaines femmes aiment aussi regarder les matchs au café et ce soir-là, elles étaient en plus en supériorité numérique ! Une belle action collective et un message qui est allé droit au but !

Samedi 18 juin : pour fêter ses 5 ans (déjà !) et le premier anniversaire de la place des Femmes, le collectif a convié la batucada (fanfare de percussions afro-brésiliennes) de l’association albertivillarienne Wim Percussion, pour une déambulation festive des Quatre-Chemins jusqu’à cette fameuse place des Femmes, inaugurée le 7 mars 2015.
Retour sur cet anniversaire haut en couleurs : en ce samedi après-midi de forte affluence, devant le grand café qui fait l’angle à la sortie du métro Quatre-Chemins, les femmes du collectif investissent pleinement les lieux. La banderole « Place aux Femmes » est déployée, des tracts sont distribués, la première surprise fonctionne. Deuxième surprise : les 10 membres de la batucada arrivent avec leurs accessoires colorés et leurs imposantes percussions. Ils jouent pendant environ 15 minutes, entourés d’une foule de badauds ravis, principalement des hommes.
La batucada se met ensuite en marche le long de l’avenue de la République, suivie d’une foule importante. Arrêt devant un café 100 % masculin : notre « appel aux femmes » est lu au mégaphone (un clin d’œil à l’Appel du 18 juin incitant les femmes à continuer de résister et de lutter pour la mixité dans les cafés et dans l’espace public). Le cortège poursuit ainsi à travers le quartier jusqu’à une arrivée en fanfare sur la place des Femmes, où la batucada enflamme les lieux pendant une dizaine de minutes. La fête se poursuit sur la terrasse du Roi du Café, avec un pot convivial préparé par les femmes du collectif. La météo, peu clémente ce jour-là, nous a heureusement accordé un répit pendant le cortège. Dans notre article du 26 juin, nous vous faisions déjà part de quelques témoignages à chaud de femmes… et d’hommes ravis.

Vendredi 1er juillet : ce soir-là sur la terrasse du Roi du Café, plusieurs membres du collectif ont rencontré Anne Sinclair, journaliste, et Philippe Galli, préfet de Seine-Saint-Denis, en vue de la préparation d’un dossier sur les forces vives du 93 pour le Huffington Post. Première prise de contact, affaire à suivre…